Cette partie aura pour point de vue principal Elisabethville.

Il est évident que la brève histoire de ce quartier est indissociable de celle des deux communes dont elle n'est qu'une frange septentrionale éloignée.

A partir de cette originalité peu banale : être "à cheval" sur le découpage des limites communales, nous pouvons mettre en lumière tout un faisceau d'éléments qui plaide pour un caractère fortement marqué - je n'ose pas écrire une "identité" - encore perceptible à Elisabethville. 

 

3 fichiers pour un survol de la forte «identité » du quartier d'Elisabethville. Entre « autonomie », retour au domaine public, sécession et rattachement, les 90 ans des secteurs dits « d'Aubergenville » et « Epône » ont été denses en péripéties.

Télécharger
Depuis les années 1970, les 2 secteurs - d'Aubergenville et Epône -du lotissement d'Elisabethville, sont bien nettement séparés administrativement.
indentitéElisa2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB
Télécharger
Le retour dans le domaine public de 1945 à 1965.
Des problèmes financiers importants pousse le lotissement d'Elisabethville à intégrer le domaine public.
Elisa partie2.pdf
Document Adobe Acrobat 682.3 KB
Télécharger
Elisabethville : l'autonomie d'un lotissement, 1920 - 1940.
Pendant 20 années, le lotissement d'Elisabethville mène une "politique" très indépendante.
indentitéElisa1.pdf
Document Adobe Acrobat 663.8 KB


Petite rétrospective des équipements de bains sur le territoire de la commune d'Aubergenville.

Télécharger
Les bains d'Aubergenville.
Un siècle de pérégrination des piscines, entre le quartier d'Elisabethville et les autres sites d'Aubergenville.
piscine.pdf
Document Adobe Acrobat 3.2 MB

 

             Une devise belge pour une église d'Aubergenville.

Télécharger
Elisabethville : une ville belge en Yvelines;
Quelques réflexion pour accréditer la thèse de la "belgitude" de ce quartier d'Aubergenville.
belgitude.pdf
Document Adobe Acrobat 4.1 MB

Pourquoi ce nom ? "Bout du monde"

Un coup d'œil sur les cadastres, même anciens permet de constater que le lieu-dit "Bout du monde" ne s'y trouve pas. Alors ?... L'origine du nom semble être liée à l'installation dans cette périphérie du lotissement d'Elisabethville, d'un ancien ambassadeur - ou occupant quelle qu'autre fonction semblable à l'étranger. Lui et sa famille font construire une grosse demeure, immédiatement après la seconde guerre mondiale. Éloignée des autres propriétés, aboutissement d'une carrière passée en partie à parcourir la planète, le nom de baptême "bout du monde" convenait parfaitement. De la plaque scellée sur l'un des piliers du portail, il est passé à tout l'environnement de la maison, colporté par les uns et les autres. Il désigne depuis, pour chacun, les premières maisons rencontrées quand on vient d'Epône, les plus éloignées de la place de l'étoile pour Elisabethville. Des aménagements récents : salle polyvalente, stade, jardins communaux lui font perdre son statut de territoire "extrême"; la fin d'un rêve ?

(Pour la petite histoire, la plaque portant le nom du lieu sur le portail de la propriété, est aujourd'hui disparue et la maison, hier isolée, est  occultée, engoncée dans le nouveau lotissement du biotope. Je n'ai pas eu le réflexe de prendre une photo pendant qu'il en était encore temps)

le quartier 1947 et 1960 - la sablière (biotope aujourd'hui) en 1972.

Les tennis à Elisabethville.

 Mauvais revers; en mai 2015, ce site privilégié se ferme définitivement à une pratique qu'il avait initiée dans les années 20. Après une courte époque liée à Renault-Flins et son expérience de l'E.S.B.S (Entente Sportive de la Basse Seine) les 4 courts en terre battue (il y aura encore l'ouverture de 2 courts en quick) sont laissés à une pratique de tennis "loisir". Ouvert à tous, ce lieu champêtre (cf photo jointe) va accompagner la jeunesse puis la retraite sportive de nombreux habitants du quartier d'Elisabethville ou de ceux d'Aubergenville et des communes voisines.  ( D Masfrand - photo M. Chemin 1980)

Télécharger
Promenade nostalgique autour d'un site : les tennis d'Elisabethville.
TCE.pdf
Document Adobe Acrobat 194.6 KB

Âgée de près de 125 ans, la ferme de la Garenne à Elisabethville a déjà une existence bien remplie.

Après un "âge d'or" de presqu'un siècle, une longue période de déshérence a pu faire croire à sa ruine prochaine comme d'autres lieux emblématiques du quartier.

Depuis 2015 une résurrection est en marche qui tout en partageant les bâtiments en 2 "entreprises" distinctes, en garde l'apparence et le cachet patrimonial. La carte ancienne jointe (collection privée) est obsolète aujourd'hui, et vous en découvrirez l'évolution dans le dossier suivant.

Télécharger
Petit survol historique de la ferme de la Garenne.
Ferme2.pdf
Document Adobe Acrobat 662.9 KB
Télécharger
Nostalgie aux pieds d'un château d'eau;
chateaudeau.pdf
Document Adobe Acrobat 482.1 KB
Télécharger
Comment un fait divers tragique se déroulant à Elisa est-il devenu un thème de roman ?
scelerats.pdf
Document Adobe Acrobat 532.6 KB
Télécharger
clin d’œil N°1
Si vous voulez en savoir plus sur les origines du sport à Aubergenville-Elisabethville.
VD8TroisPartieThemeSport.pdf
Document Adobe Acrobat 439.2 KB
Télécharger
clin d’œil N°2
Quand des belges, des italiens, des suèdois et des américains se retrouvent à Elisabethville.
siteThemesa.pdf
Document Adobe Acrobat 521.9 KB

 Clin d’œil N°3

Un petit texte pour réveiller des souvenirs à la génération du "Baby boom".
Aux Noëls d'antan qui sentaient bon la bougie qui se consumait.

Télécharger
Noëls des années 1950 pour les enfants d'Elisabethville et des environs.
Petit récit du père Noël à l'école et à l'usine. Une fête qui change de nature.
Noel.pdf
Document Adobe Acrobat 1.8 MB

 

Clin d’œil N°4

Quelques instantanés de la vie d'une Reine qui était aussi un peu la nôtre. 

Télécharger
Elisabeth de Belgique, marraine de notre quartier.
Elisabeth.pdf
Document Adobe Acrobat 643.6 KB

 

Accès à la piscine (ancienne plage de Paris) interdit du fait  de la montée des eaux de la Seine ; image habituelle pour les habitants d'aubergenville venus se promener près du fleuve. Souvenirs souvent cocasses pour les plus anciens.
Pour en savoir davantage, cf le PDF ci-dessous.

Télécharger
Souvenirs des inondations d'antan sur Elisabethville.
Quelques documents d'époque qui nous replongent dans les crues de la seine et en particulier dans celle de l'hiver 1955/56.
crues.pdf
Document Adobe Acrobat 3.4 MB

 

 

Puisque l'urbanisation est en train de combler le vide entre Elisabethville et le vieil Aubergenville, pourquoi ne pas ressortir ce projet des années 1950/60 ?

Télécharger
Pérégrinations d'une mairie.
Après 1 siècle de centralité, la localisation de l'hôtel de ville d'Aubergenville est mis en question avant de revenir... au centre du vieux bourg.
mairies.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB

 

Point de vue sur l'axe Elisa/Auber, via le passage à niveau. Un cadre pratiquement inchangé de 1883 à 1971.

Télécharger
Les vicissitudes d'un passage à niveau.
Une barrière coupait occasionnellement l'axe Nord-sud reliant le quartier d'Elisabethville à Aubergenville-centre. Le territoire communal est en effet traversé par la voie ferrée Paris-Le havre via Mantes. Autour de ce lieu de passage, bien des souvenirs.
passageàniveau.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB

 

Les "betteraviers", tel était le surnom donné aux premiers ouvriers de Renault-Flins... Est-ce pour cela que l'entreprise va leur allouer des espaces pour en faire des jardins potagers ?

Télécharger
N°8 : Jardins ouvriers dans la cité-jardin.
Aux origines du goût d'Aubergenville pour être une cité fleurie, avec un petit retour sur les jardiniers amateurs d'hier.
jardinsbis.pdf
Document Adobe Acrobat 2.7 MB

 

 

Une petite plongée dans les rares maisons « Art moderne » d'Elisabethville, sur fond de trafic d'armes et d’espionnage, pour le clin d’œil de ce mois d'Avril.

Télécharger
N°9 : La maison d'Elsa.
Elsa propriétaire énigmatique d'une villa originale dans le néo normand dominant ; des liens avec la seconde guerre mondiale qui se prépare... Le quartier d'Elisabethville fait la « une » de l'actualité de 1939.
Elsa.pdf
Document Adobe Acrobat 1.6 MB

Dans ce premier volet, E. Ramoisy, P. Lefaucheux – commanditaires – P. Tournon et B. Zehrfuss - architectes – organisent le destin du domaine de la Garenne (Elisabethville).

Elisa-ramoisy au premier plan; Elisa Lefaucheux en haut à gauche.
photo M. Chemin - 1980.

Télécharger
2 architectes de renom dessinent Elisabethville.
Paul Tournon et Bernard Zehrfuss sont à l'origine de l’urbanisme actuel de notre quartier et de quelques uns de ses bâtiments les plus emblématiques.
ArchiTournon.pdf
Document Adobe Acrobat 3.2 MB

Un quartier nouveau : Acosta et de nombreuses rénovations, créations depuis la décennie 1960; le bourg d'Aubergenville est redessiné par les architectes suivant la politique volontariste des différentes municipalités.

Télécharger
Histoire d'architectes à Aubergenville : volet 2.
Robert/Mahé pour d'Acosta; E. Bathellier pour de nombreuses réalisations, participent à l'évolution architecturale de la commune.
ArchiMahéBathellier.pdf
Document Adobe Acrobat 3.2 MB

 

Du 9e siècle à nos jours, comment le tissu urbain d'Aubergenville s'est-il mis en place ?

Télécharger
12 siècles d'avancée de l'urbain à Aubergenville.
Quelques éléments pour comprendre comment le petit bourg rural se transforme en ville de la région parisienne.
bourg.pdf
Document Adobe Acrobat 2.3 MB